a_animauxvlb

 

VICTOR-LÉVY BEAULIEU

Éditions Trois-Pistoles

236 pages

 

EN RÉSUMÉ:

Tout jeune enfant, je mangeais de la terre, des vers et des insectes.  Les vaccins ne prenaient pas sur moi .  Le médecin qui me les administrait cessa de le faire parce que, a-t-il dit, j'avais du sang de cochon dans les veines !

Ces anecdotes expliquent sans doute cette fascination que les animaux ont toujours eu par-devers moi.  Les sauvages, je les apprivoisais; les domestiques, je partageais ma vie avec eux.  C'est l'histoire de ce que j'ai vécu et vis toujours avec les bêtes que je raconte, témoignage de ma reconnaissance: j'étais malade et les bêtes m'ont appris la guérison.

Je souhaite simplement que la lecture de Ma vie avec ces animaux qui guérissent  vous donnera un peu de cet immense plaisir que j'ai eu à écrire cet ouvrage, dans l'arche de Noé que j'habite avec passion depuis que je suis au monde.

MON HUMBLE AVIS:

Un livre d'une extrême finesse, d'une sensibilité exceptionnelle et d'une grande beauté .... par les superbes images qu'ont y retrouve mais aussi par les extraordinaires tranches de vie écrite par une main de maître.  Victor-Lévy Beaulieu est un conteur né.... un conteur passionné et passionnant... un livre vraiment émouvant pour les amoureux de la campagne et des Animaux avec un grand A.

Il nous entraîne dans cette magnifique lecture, en tournant chaque page, toujours un peu plus dans son monde intérieur où les animaux ont une place de roi .  Les animaux vivent avec Victor-Lévy Beaulieu et Victor-Lévy Beaulieu partage son quotidien, son amour, sa tendresse avec eux.  Une symbiose de toute une vie.  Que les animaux lui rendent bien d'ailleurs... Les magnifiques images parlent d'elles-mêmes... une infinie tendresse transpire de celles-ci...

Un homme d'une grande sensibilité qui sait  être à l'écoute et à l'affût des comportements animales pour les aider et les entourer de soins et se soigner lui aussi par le fait même.  Cet auteur de grand talent enrichi l'histoire ici de plusieurs petites anecdotes de son quotidien avec les animaux aussi drôles qu'émouvantes.  Un livre qui fait du bien à l'âme en le lisant... qui nous reconnecte avec la vraie vie... l'essentiel.....ces mots qui guérissent autant que les animaux ....

Une belle lecture qui m'a beaucoup apporté comme savourer un bon bol de soupe bien chaude en ce printemps un peu frisquet....savoureux et réconfortant à la fois en attendant la lumière du soleil....

QUELQUES EXTRAITS COUP DE COEUR:

" C'est ainsi que je me séparai de notre chien, me consolant du fait qu'il ne serait pas vendu à l'encan (...)  Mais que je détestai le rang Rallonge ce jour-là ! Et mes parents aussi ! Malgré moi, ils me forçaient à sortir de mon enfance, ils détruisaient ce que j'aimais le plus au monde: ma passion pour les bêtes"  lors de son déménagement de la campagne vers la ville à Montréal-Nord.

"....il n'était plus question de passer l'été aux Trois-Pistoles.  J'allais donc m'y retrouver juste avec mes filles, dans le plein de cet été-là qui changea ma vie et refis le joint manquant entre mon enfance parmi les animaux et l'homme que j'étais devenu, fatigué de vivre à Montréal, d'y écrire et d'y éditer.  Une fois arrivée avec mes filles devant la grande maison, je me laissai tomber sur les genoux, et je pris une petite poignée de terre, je me la mis en bouche, je la mâchouillai et je l'avalai. Sur toutes choses, dans les airs, dans l'eau et dans les longues herbes, une paix toute féconde descendit sur mes filles et moi ... "

" Pendant de nombreuses années, l'alcool me permettait de traverser le miroir.  Derrière, la vie me paraissait possible parce que l'imaginaire seul en était le fondement.  Un jour, le miroir résista è mes assauts et je compris que cela représentait pour moi la seule chance qu'il me restait de ne pas mourrir.  Il fallait que je me désaprenne de moi-même (....)  pour retrouver une harmonie qui soit atteignable.  Mon chemin pour y arriver a été cette passion que j'ai toujours eue par-devers les animaux, leur simplicité volontaire, leur plaisir à vivre pleinement l'instant, leur instinct qui en a fait de formidables survivants .... "

EN COMPLÉMENT:

Pour en savoir plus sur cet auteur et la maison d'édition qu'il a fondé vous pouvez vous diriger au : Les éditions Trois-Pistoles

Un très bel article paru dans le devoir à l'été 2010 vous permettra de contempler une image d'une infinie tendresse de Victor-Lévy Beaulieu avec ces chats... en un clic vous y êtes: article du journal le devoir.

TRANCHE DE VIE:

Du plus loin que je me souvienne je partage moi aussi ma vie avec ces animaux qui nous aiment inconditionnellement et qui nous apportent tellement par leur présence.  Nous avons toujours eu des chats dans la maison de mon enfance, il y a aussi eu des poissons rouges, un chien pour quelques jours seulement et pendant quelques années de petites tortues toutes mignonnes  ! 

Vers l'âge de 8 ans environ, à la campagne, j'ai fais la rencontre d'une toute petite et fragile chatte d'espagne en allant cueillir des framboises ce matin là.  Et elle ne m'a plus quitté et fût ma plus fidèle amie d'enfance avec les livres et mes cousins bien sûr !!  Elle m'adopta aussi vite que mon coeur s'emballa de tendresse pour elle... Elle dormait toutes les nuits enroulées en toute petite boule chaude et rassurante à mes pieds, m'endormant de ses ronronnements réguliers.... elle partageait toutes mes joies et surtout toutes mes peines d'enfance.... que j'ai pu aimer et dorloter cette petite boule de poil .... et bien sûr un jour j'ai dû quitter  le nid familial pour aller poursuivre mes études.... mais tous les week-ends où je revenais à la maison elle me faisait la fête malgré son grand âge et la maladie qui rongeait son petit corps fatigué.... et à l'été de mes 19 ans elle n'y tiens plus et dû nous quitter pour se reposer dans l'au delà des chats.....

En apprenant la nouvelle j'ai tellement pleuré .... pleuré comme un bébé .....pleuré une soeur .....Ma petite soeur.....pleuré mon amie de toujours qui m'était si chère et avec qui j'avais tant partagé..... et j'ai pleuré bien plus qu'un simple chat domestique cette journée là ..... j'ai pleuré la perte d'un membre de ma famille à part entière au même titre que mon père et ma mère...... j'ai pleuré ma Moustache adorée ..... comme je l'ai aimé cette petite chatte et elle me l'a rendu au centuple ...

J'ai toujours eu des chats par la suite dans ma vie adulte.... malgré que mon conjoint apprécie plus ou moins ces curieuses petites bêtes nous avons toujours su le convaincre....  notre chat qui partage notre vie actuellement  s'appelle Citrouille .... curieusement nous l'avons trouvé à l'Halloween il y a de cela quelques années en allant cueillir nos citrouilles dans le champs pour la grande fête des monstres.....

Décidément une chatte trouvée en allant aux framboises et un chat en allant aux citrouilles !!! ... Notre chat Citrouille est un gros chat noir et blanc qui roupille de jour et est actif de nuit !!!  Nos plus beaux moments lui et moi  sont le soir quand je lis sous la couette, il vient chercher sa dose de câlins quotidienne et en ronronne un bon coup de tendresse ..... Que j'adore ce chat intelligent, doux et affectueux.  Il adore tous les enfants mais affectionne particulièrement ma grande fille qui l'a sauvé d'une mort certaine cette fameuse automne là....ils sont beau à voir ces deux là !!

Tout comme Victor-Lévy Beaulieu je crois fermement que les animaux ont beaucoup à nous apprendre et à nous apporter.... et oui je crois qu'ils ont le pouvoir de nous guérir ou à tout le moins de nous rendent plus fort et de meilleur être humain....

Nous avons le grand privilège aussi de partager notre vie avec un chien très affectueux qui se nomme Mizar  (le nom d'une étoile de la constellation de la grande ourse), un gros Labernois noir et blanc.  Il est le merveilleux compagnon de mes journées, il me suit patiemment partout du jardin au bureau en attendant  le retour des enfants de l'école.  Il soupire un peu quand je lis trop mais si je le caresse d'une main il est le plus heureux des chiens.  Il se plaît bien à la ville mais pour dire la vérité il est aussi joyeux et en paix que moi dès que nous arrivons à la campagne.  Marcher en forêt avec Mizar est un vrai plaisir..... mais de le voir dormir dans la chambre de mon fils autiste ... l'aider jour après jour à calmer ses anxiétés et à diminuer ses troubles de sommeil ... écouter mon fils lui parler de ses problèmes à l'école ou de ses peurs ...contempler ses deux amis jouer ensemble et rire sans jugement.... me touche profondément ....

Mizar est un chien bien vaillant à l'intelligence vive qui a une solide formation de chien d'assistance de la Fondation Mira ...

Plusieurs d'entre vous connaissez déjà les chiens guides de Mira qui accompagnent les personnes non-voyantes.  Il y a aussi les chiens d'assistance pour les personnes à mobilité réduite ou en fauteuil roulant.  Et maintenant, suite à une recherche concluante (dont nous avons fait partie) sur l'effet bénéfique d'un chien dans la famille d'un enfant autiste pour diminuer le stress et l'anxiété, la Fondation Mira offre  des chiens d'assistance pour les enfants autistes.   Mizar apporte beaucoup à chacun de nous tous dans la famille par sa présence, sa patience, son affection, ses jeux et son travail lors de nos sorties.  Voici le lien si vous désirer  plus d'informations sur la Fondation Mira et ces nouveaux chiens d'assistance.

Alors maintenant si vous croiser un parent "calme" avec un chien d'assistance et un enfant qui tiens une laisse du harnais de son chien vous pourrai vous dire que ces animaux qui "guérissent" existe probablement vraiment !!

Bonne Lecture !carnetcoupdecoeur