Source

 

MARS

 

Il tombe encore des grêlons,

Mais on sait bien que c'est pour rire.

Quand les nuages se déchirent,

Le ciel écume de rayons

***

Le vent caresse les bourgeons

Si longuement qu'il les fait luire.

Il tombe encore des grêlons,

Mais on sait bien que c'est pour rire.

***

Les fauvettes et les pinsons

Ont tant de chose à dire

Que dans les jardins en délire

On oublie les premiers bourdons.

Il tombe encore des grêlons...

***

Maurice Carême, La lanterne magique

Tiré de:  Une année de poésie

365 jours de bonheur

 

TRANCHE DE VIE

Hummmm ...

Je suis à écrire mon billet de ma succulente lecture: 

Enterrez vos morts de Louise Penny ....

J'ai tellement aimé et savouré cette lecture

que j'ai de la difficulté à rendre justice à l'oeuvre

avec le peu de mots qui m'habite ces jours-ci ...

J'ai la tête constituée de Jello :) ....

mais je vous promets mon billet pour bientôt :)

 

En savourant un bon thé chaud

en cet après-midi un peu grise ....

Je suis tombée sur ce joli poème qui résume bien pour moi

le mois de Mars qui semble jouer à cache cache ...

Une journée de soleil printanier pour ...

le lendemain ressortir les mitaines

 secouer les flocons ...

parfois comme hier de tout dans la même journée ....

Les oiseaux s'en donnent à coeur joie dans le jardin ici aussi ...

 

Je suis tristounette cette année

car ma petite cabane à sucre

restera bien tranquille et muette ...

Pas d'entailles au vilebrequin...

Pas de chaudières à installer...

Pas d'eau sucrée à récolter ...

 

cabane a sucre jul

 

Le mois de Mars pour moi est aussi tinté

habituellement de rire dans les bois ...

D'eau dans les bottes ...et dans les sceaux ...

Cette sève qu'ont transforme patiemment en liquide ambré

si délicieux à déguster ...

 

Cette année ma petite cabane au toit rouge

restera silencieuse

Elle se reposera pour mieux nous accompagner

l'an prochain j'imagine ...

 

En général ma vie est belle ...

mais j'avoue que la maladie l'alourdie c'est temps-ci ....

Elle me force à faire une série de petits deuils ...

Qui m'attriste ...

 

Je sais que l'an prochain

les rires seront à nouveau au rendez-vous ...

Que ma petite cabane reprendra du service ...

La nature est bien faite .... elle nous attendra patiemment ...

Et il y aura toujours les rayons de soleil et les grêlons

pour jouer à cache cache ....

En ce cher mois de Mars ...

 

 Source