la_petiteet_le_vieux2

coupdecoeur

 

 

MARIE-RENÉE LAVOIE

XYZ éditeur, 236 pages

 

EN RÉSUMÉ:

Elle se nomme Hélène, mais se fait appeler Joe parce qu'elle veut vivre en garçon comme Lady Oscar, son héroïne de dessins animés préférés, le capitaine de la garde rapprochée de Marie-Antoinette.  Comme elle, elle aimerait vivre à une époque et réaliser de grands exploits, car elle a un imaginaire avide de drames.  Mais elle doit se contenter de passer les journaux, puis de travailler dans une salle de bingo.  Après tout, au début du roman, elle n'a que huit ans, même si elle prétend en avoir dix.

Hélène a trois soeurs, un père très occupé à être malheureux et une mère compréhensive mais stricte qui ponctue ses phrases d'un "C'é toute" sans réplique.  Elle vit à Limoilou, dans un quartier sillonné par de nombreux désinstitutionnalisés de Saint-Michel Archange et peuplé de gens colorés dont le plus attachant est sans nul doute Monsieur Roger, un vieil homme qui rêve de mourir.  Il passe ses journées à boire de la bière, assis sur une chaise en faux cuir fleuri, mais il accourt dès qu'on a besoin de lui.  Hélène et lui développent une amitié indéfectible.

Le roman est traversé par une grande tendresse et rendu avec une grande vivacité.  Hélène peut se rassurer: elle fait preuve d'autant d'héroïsme que Lady Oscar et sa vie est tout aussi palpitante que la sienne.  La vraie aventure n'est-elle pas de vivre au quotidien ?

MON HUMBLE AVIS:

La plume de cette auteur m'a littéralement séduite.... Un coup de foudre littéraire comme il y a longtemps que j'en ai eu !! .....  Marie-Renée Lavoie a un style bien à elle ! L'excercice d'écriture est ici remarquable et parfois surprenante, oscillant entre un vocabulaire raffiné et des dialogues au langage populaire.  Les personnages sont colorés, attachants et plus vrais que nature !  Les petits détails du quotidien de ces gens souvent défavorisés pourraient devenir difficiles voir pénibles à lire mais c'est tout le contraire qui se produit ici, nous lisons ce roman comme une grande aventure où la vraie vie triomphe de la médiocrité !!

Hélène est un petite bout de femme qui a un imaginaire débordant et qui ne s'en laisse pas imposer, elle a un regard d'une franche lucidité sur la vie des adultes l'entourant.  Sa propension aux drames et son attachement à Lady Oscar lui permettent de s'évader et de mener une vie parallèle nourrit par son imaginaire fertile où son vélo se transforme en monture chevaleresque comme un grand destrier blanc.... elle y rêve de combat d'épée et de cavalerie mais dans la vraie vie va à l'école comme les jeunes de son âge se levant chaque matin pour passer les journaux dans son quartier question de rapporter queslques sous ou encore travaillant aux bingos jusqu'à tard le soir.  Quand son héroïne préférée rend l'âme une partie d'elle meure également....

Car Hélène  jeune fille intense, brave et intelligente  trouve la force de passer au travers de sa vie en s'identifiant à cette Lady Oscar justement....

Mais un nouveau venu dans son quartier pourrait bien venir y adoucir sa vie également.  Ce quartier de Limoilou,  des années quatre-vingt, déjà peuplé de toutes sortes d'énergumènes nouvellement sortie de L'hôpital psychiatrique de Saint-Michel Archange, accueil le nouveau personnage de Monsieur Roger qui deviendra "le voisin à tout faire" de la famille et de tout le quartier.  Ce vieil  homme qui parle de sa propre mort quotidiennement en buvant de la bière à longueur de journée, sous ses faux airs bourrus d'ours mal léché, deviendra un ami précieux pour  Hélène.  

La petite et le vieux.....

Marie-Renée Lavoie arrive, par une écriture des plus habile, à nous faire vivre la vie de quartier au quotidien de ses habitants tout en enchevêtrant  l'imaginaire de la petite Hélène en trame de fond aux activités réellement vécus (et cela sans jamais y perdre le lecteur !).  Des sujets assez lourd y sont traités comme l'alcoolisme d'un parent, le mal de vivre, la désinstitutionnalisation, la pauvreté, la désillusion mais sans jamais tomber dans la noirceur ou le défaitisme.  L'auteur arrive à tisser une histoire tout en  luminosité, parsemée d'espoir, de tendresse, d'entraide et de grandeur d'âme.....

Vraiment un très beau roman écrit intelligemment avec sensibilité et beaucoup de coeur !! Je cherche les mots exacts sans y arriver .... pour vous faire sentir à quel point ce livre m'a fait vibrer..... m'a ému .... m'a touché ....

En un mot ce livre m'a CONQUISE  !!

À lire, vraiment !!

MES EXTRAITS COUP DE COEUR:

"C'est à cette époque qu'est arrivé Roger. (...) Il était installé sur une petite chaise de faux cuir fleuri, dans le stationnement de la maison d'à côté, une cigarette mal roulé plantée dans une grosse barbe blanche caramélisée par la fumée de tabac..."

"Le lendemain, j'ai enfourché mon superbe cheval blanc et je suis descendue dans la paroisse voisine, celle de tous les dangers, pour faire quelques tours dans la forêt et autour du domaine Maizerets, cette bonne vieille flaque d'eau ratatinée capable d'évoquer des temps immémoriaux.  J'avais besoin d'époque et d'air frais.  En faisant abstraction des grincements de la chaîne de mon destrier et des petits panneaux explicatifs laminés qui racontaient en détail la faune et la flore du coin, j'arrivais facilement à me transporter dans la campagne qu'Oscar aimait tant parcourir, cheveux au vent.  Les quelques libellules qui en fendaient le magma se guerroyaient les moustiques englués dans l'absence de vent qui ralentissait tout.  Peut-être que rien n'avait bougé depuis des siècles, au fond.  Les cailloux que j'envoyais valser au fond de l'eau étaient peut-être les mêmes qu'avait un jour foulés Oscar...."

"Et puis, je suis morte (...). Un vendredi soir, à 16h17, au Canal Famille.  (...) Avant même la tombée du générique, je me suis réfugiée dans la salle de bain.  Oscar (...) était morte, très morte et elle m'abandonnait, comme ça, après tant d'années, en pleine bataille.  Assise sur le terrazzo gelé du plancher, je me suis pleurée pendant des heures.  J'avais des douleurs de fusillée dans le ventre. (...) je voulais mourir là, par terre, misérable, seule, au moins jusqu'au souper.  Sans Oscar, j'étais une petite maigrichonne de onze ans coincée dans un quartier un peu pourri avec un père très maladroit dans sa recherche du bonheur et une soeur qui allait partir, peut-être pour toujours."

TRANCHE DE VIE:

Je ne suis pas née dans un quartier similaire à celui d'Hélène..... je n'ai pas vécu le trois-quart de ce qu'elle a vécu au quotidien loin de là......  Je n'ai jamais connu les débuts de journée à l'aurore pour passer des journaux de porte en porte, ni eu à travaillé tard le soir dans une salle de bingo enfumée.... Ma famille n'était ni riche ni pauvre .... Je n'ai pas connu la vie de famille entourée de trois soeurs.... je suis enfant unique !!  Je n'ai jamais côtoyé un vieil homme qui jonglait avec sa propre mort au quotidien.... Je n'ai même jamais mentie sur mon âge....

Je viens d'une famille qui ne ressemble pas vraiment à celle d'Hélène..... j'ai travaillé seulement sur le tard vers l'âge de 16 ans en restauration, je partageais ma vie entre une petite ville et la campagne dans un tout petit village entouré de montagne.... je n'ai pas de soeurs......mon quartier à la ville était très paisible et à la campagne un petit village des plus sympathique ......

Alors vous vous direz mais en quoi cette tranche de vie ressemble ou fait corps avec cette histoire ?? 

Bien voilà je vous explique .... comme  je suis une grande rêveuse alors j'ai souvent entremêlé ma vraie vie avec la vie de mes héroïnes préférées !!

Tous les jours de mon enfance....se sont joués en fait sur deux plans......  je vivais deux vies en parallèles:   la bien réelle et la fabulée !! 

J'adorais la lecture et tout comme Hélène il m'arrivait souvent de me perdre dans l'univers de mes personnages  et  je m'identifiais facilement aux héroïnes de mes lectures ou bien de mes séries télévisées préférées......j'ai donc vécu longtemps entre autre dans la prairie de Laura Ingalls entourée comme celle-ci de frères et de soeurs vivant à la ferme de très peu et me rendant chaque matin à l'école de rang à pied à travers champs...... la réalité était plutôt à pied à travers les pâtés de maison unifamiliale à la ville ... mais bon je me plaisais à enchevêtrer mes deux univers passant de l'un à l'autre en rêvassant pourtant bien éveillée..... Que de belles heures "en double"  j'ai passé à vivre mon enfance !!

Il m'arrive encore aujourd'hui de me perdre dans mes rêveries et de m'imaginer vivant dans un autre temps ou à un autre époque mais surtout le temps d'une lecture....car mon quotidien d'adulte laissant très peu de place à ces rêveries farfelues......mais quand je referme les pages de mon livre, chaque soir j'aime bien me diriger vers le sommeil en rêvant que je vais réaliser de grands exploits tout comme Hélène au travers de la vie de Lady Oscar..... Que j'aime la nuit où tout semble possible au pays des songes......au matin je reprends mon quotidien de maman à temps plein,  de commis en bibliothèque et  blogueuse à temps partiel, toute pimpante et pleine de vie de mes rêveries de la nuit !!!

Bonne Lecture à vous !!carnetcoupdecoeur