plusjamaismozart

coupdecoeur

 

 

MICHAEL MORPURGO

Gallimard Jeunesse

73 pages

 

EN RÉSUMÉ:

C'était la chance de ma vie !  J'allais me rendre à Venise pour interviewer le grand violoniste Paolo Levi.  Mais je savais qu'il ne fallait surtout pas prononcer devant lui le nom de Mozart.  Comment imaginer alors l'histoire qu'il allait me raconter:  son histoire, un secret dont il pouvait enfin se libérer ....

La musique réveille l'écho d'un passé terrible pour nous plonger au coeur de la nuit la plus noire.  Un récit très fort porté par une écriture simple, pudique, et les aquarelles émouvantes de Michael Foreman.

 

MON HUMBLE AVIS:

Hum....voici un livre que j'ai vraiment apprécié, qui m'a permis de découvrir un volet de l'histoire que je ne connaissais pas .... bien écrit , magnifiquement illustré par des aquarelles parfois tout en douceur et parfois tout en couleur ..... décidément les aquarelles me suivent ou me guident dans mes choix de lectures ces dernières semaines.... je vais ressortir mes pinceaux je crois !!

J'ai terriblement le goût de partager cette belle lecture avec vous .... mais je ne sais pas trop comment m'y prendre pour rédiger correctement mon billet sans tout vous dévoiler de  l'histoire ....

Hum .... je réfléchis ..... je me replonge dans quelques pages pour bien ressentir l'atmosphère de mystère... de secret entourant le grand violoniste Paolo Levi que doit rencontrer la jeune et inexpérimentée journaliste Lesley McInley.... à pied levé ... presque sans préparation pour remplacer sa patronne qui a eu un accident .... la seule consigne d'une importance capitale qu'on lui donne: ne pas lui poser la question Mozart ? .  Mais Lesley n'a aucune idée de ce que veut dire ne pas lui poser la question Mozart? .... Probablement un sujet tabou au lequel  le musicien refuse d'élaborer ??

Hum....je me relève .... je viens d'insérer un disque de circonstance  dans le lecteur ... MOZART   mélanger ainsi aux chants des oiseaux l'effet est merveilleux en ce petit matin ensoleillé (enfin!) .... bon je poursuis....

Lesley part donc de Londres pour se rendre à Venise rencontrer le grand violoniste .... Elle est accueillie poliment mais sans plus .... elle est mal à l'aise et un peu mal à droite .... Paolo Levi est un homme élégant, distingué mais plutôt solitaire, et nerveux en présence de journaliste et de plus il n'a pas accordé d'entrevue depuis plusieurs années déjà !!  Il l'a dirige donc vers sa salle de musique:

"Il me conduisit dans l'entrée, puis dans une grande pièce vide, à l'exeption d'un grand piano qui trônait au milieu, d'un pupitre à musique et d'un divan près de la fenêtre, au bout duquel s'entassait une pile de coussins.  Il y avait également deux fauteuils et une table.  Rien d'autre" p.16

En versant le thé à la menthe bien chaud il  lui demande de lui poser UNE seule question car les questions en rafales le rendent nerveux.  Elle remarque tout de suite le violon et son archet disposés sur le rebord de la fenêtre tous près du divan, il suit son regard et lui mentionne :

" - J'aime travailler près de la fenêtre, dit-il, pour regarder la vie s'écouler sur le canal.  Ça passe le temps.  Je n'ai jamais beaucoup aimé m'exercer, même quand j'étais petit.  Et j'adore être près de l'eau pour pouvoir la contempler.  Quand je vais à Londre, il me faut une chambre près de la Tamise.  À Paris, il faut que je sois près de la Seine.  J'adore la lumière qui vient de l'eau.  Il but quelques gorgées de son thé à la menthe, sans me quitter des yeux...." p.19

Il est vétu d'un cardigan bleu foncé et son pantalon en velours cotelé gris est à la fois râpés et élégants.... Il ne semble ni arrogant ... ni prétentieux .... mais Lesley est malgré tout bien impresionnée et est au prise avec la fameuse "question Mozart" dont elle n'a rien pu apprendre de plus avant sa venue.  Elle décide de se lancer en toute simplicité sans se douter du terrible récit qui allait suivre:

" - Eh bien, je sais que je ne peux pas vous poser la question Mozart, Signor Levi, commençai-je, car on m'a dit de ne pas le faire.  Je ne sais même pas en quoi consiste cette question, je ne pourrais donc pas vous la poser, même si je le voulais.  De toute façon je sais que vous ne l'aimez pas, et je ne le ferai pas. Plus je bredouillais, plus je m'enlisais.  Dans mon affolement, je laissai échapper la première question qui me passa par la tête. - Signor Levi, dis-je, je me demande si cela vous ennuierait de me raconter comment vous avez commencé.  En d'autres mots, qu'est-ce qui vous a incité à prendre le violon et à jouer pour la première fois ? p.20

Oups ....exactement le genre de question trop personnel qu'il ne fallait pas poser à cet homme ?? ...... Mais contre toute attente il ferma les yeux .... les rouvrit .... se contenta de regarder le plafond durant de longues minutes interminables pour la jeune journaliste qui se sent condamnée à quitter dans les secondes qui vont suivrent... en repartant avec un échec cuisant .....mais non .... il prit lentement son violon ... en pinça un corde ou deux .... accorda son instrument et lui dit:

"- Je vais vous raconter une histoire, commença-t-il.  Lorsque j'aurai fini, vous n'aurez plus besoin de me poser de questions.  Un jour, quelqu'un m'a dit que tous les secrets sont des mensonges. Le temps est venu, je crois de ne plus mentir.  Il se tut quelques instants.  J'eus l'impression qu'il arrêtait vraiment sa décision de parler, qu'il rassemblait ses forces....." p.21

Et il s'élança au coeur d'un récit émouvant ..... bouleversant .... que Lesley n'interrompis pas sentant qu'elle était la première personne à qui il racontait ses douloureux souvenirs et la dernière aussi probablement.....  en parlant très lentement, posément revivant probablement  les évènements comme s'ils les revoyaient un à un ...... en relatant son enfance auprès de parents juifs ..... de son père coiffeur à Venise, ancien violoniste de concert .... de la découverte du violon caché tout en haut d'une armoire..... sa rencontre "musicale" avec un vieux violoniste de rue .... les secrets de sa mère .....  l'histoire terrible de son père .... le douloureux secret entourant de tant de mystères le violon caché .... de la disparition du violon de son père .... de leur passé musical eux qui ne jouaient aucune musique et encore moins en écoutaient .... de son apprentissage en secret de cet instrument qui le fascinait tant et pour lequel il semblait avoir un talent inné ....  de la découverte des liens qui unissaient autrefois ses parents et ce curieux violoniste de rue .... et finalement de l'épouvantable réalité des camps de concentration durant la seconde guerre mondiale.

Une lecture jeunesse mais franchement d'une grande qualité qui saura plaire autant aux adultes qu'aux enfants .... le récit bouleversant de Paolo Lévi est ici également illustré en aquarelles d'une grande beauté par un artiste de grand talent..... un roman à la fois touchant et riche en apprentissages historiques .... et si de plus vous êtes mélomane ou tout simplement attiré et apaisé par la musique classique tout comme moi ... il vous plaira particulièrement !!  Mais je vous avertis gentiment vous n'écouterai plus jamais la musique de Mozart de la maison façon ou avec les mêmes émotions .....

EN COMPLÉMENT (ATTENTION: dévoilant quelques secrets de l'histoire !!)

L'auteur britannique  Michael Morpurgo  a écrit ce roman jeunesse suite à ses recherches sur la deuxième guerre mondiale et les souffrances atroces qui ont été infligées aux juifs dans les camps de concentration nazis.  En se basant sur le journal d'Anne Frank et de l'histoire du violoniste italien Primo Lévi  (site anglophone) ..... et de sa découverte que dans plusieurs camps à l'époque les nazis sélectionnaient des prisonniers juifs et les forçaient à jouer dans des orchestres.... pour ces musiciens c'était l'unique façon de survivre..... mais pendant qu'eux jouaient leur sérénade .... leurs compatriotes étaient disposés en rang et marchaient vers la chambre à gaz .... souvent ils interprétaient des airs de Mozart....

" Je me suis demandé ce qu'avait pu ressentir un musicien qui jouait dans des circonstances aussi horribles et qui aimait Mozart autant que  moi.  Je me suis demandé ce qu'il avait pu penser en jouant du Mozart plus tard dans sa vie.  C'est là l'origine de mon histoire, ainsi que la vision d'un petit garçon sur une place, près du pont de l'Accademia à Venise, une nuit, assis sur son tricycle, en pyjama, entrain d'écouter un musicien des rues.  Il était entièrement emporté par cette musique qui lui semblait, tout comme à moi, divine" p.76

Je vous  joins ici également un court vidéo  toute en musique et en images d'époques tirées du  camp de concentration de Ravensbrück .  Non pas pour célébrer ces terribles évènements....  mais bien pour ne pas oublier ... pour que JAMAIS  ne se reproduise cette effroyable et horrible  catastrophe humaine ......  

TRANCHES DE VIE:

Ce livre à su me rejoindre par la belle plume de l'auteur, les superbes aquarelles, le coté historique, l'histoire tissée autour du violon, d'un violoniste et de cette intrigue musicale.  Tous des thèmes qui m'attirent.... qui me rejoignent ....

Je me rends de plus en plus compte que tous et chacun qui avons le très grand privilège de savoir lire et décoder les mots pour en comprendre les histoires, les textes, les documents, les romans, les bibliographies, les thèses, la littérature jeunesse et j'en passe... Tous nous lisons parfois pour nos besoins au travail, pour apprendre, pour découvrir, pour se détendre, se divertir .... parfois pour s'étourdir .... parfois pour se comprendre ....souvent pour s'évader de notre quotidien ....

Je me rends de plus en plus compte que pour ma part j'ai longtemps lu pour la simple évasion  de l'esprit ..... mais comme l'histoire est un sujet qui me passionne....j'aime lire pour apprendre...pour découvrir ... pour connaître ...pour transmettre .....

J'aime aussi lire pour voyager .... découvrir de nouveaux horizons .... de nouveaux pays ... de nouvelles contrées ... découvrir des coutumes et des gens vivant différemment de nous ....

J'aime aussi lire pour être émue, touchée .... le côté émotif prend de plus en plue d'ampleur dans le choix de mes lectures .... je dois vibrer à celles-ci .... oui un bon roman policier me détend me fait passer un bon moment de lecture .... mais je ressens le besoin de lire pour me sentir concerné .... me sentir vibrée c'est vraiment le mot qui me vient le plus spontanément à l'esprit...

Si je ne ressens pas ses "vibrations" je vais parfois passer mon chemin maintenant .... je vais refermer le livre et poursuivre ma route ... vers une autre lecture..... ce que je ne me permettais jamais auparavant .... tout ce que je commençais ...je terminais .... mais la vie passe trop vite et je sens qu'il y a trop à lire .....

Ce qui m'émerveille c'est le fait qu'on lit tous pour des raisons différentes et la lecture apporte ou nourrit chacun de nous différemment.  Dans ma douce lecture du livre  "Un coeur en chemin" de Susanna Tamaro j'ai découvert un magnifique passage qui décrit si bien ce que j'ai toujours ressenti pour la lecture et les livres, je vous en partage ici un extrait:

"Au fond, lire ne signifie rien d'autre que créer un petit jardin à l'intérieur de notre mémoire.  Chaque beau livre porte en lui un élément, un massif, une allée, un banc sur lequel on peut se reposer quand on est fatigué.  Année après année, lecture après lecture, le jardin se transforme en parc, et dans le parc, il peut arriver de trouver quelqu'un d'autre.  Il peut arriver, comme à nous, d'y découvrir l'amitié, il peut arriver - pourquoi pas ? - d'y rencontrer l'amour, ou même, tout simplement, un peu d'oxygène, lors d'une journée particulièrement sombre et ennuyeuse.  Lire n'est pas un devoir, ni un calice amer qu'il faut boire jusqu'à la lie, dans l'espoirde je ne sais quels bénéfices.  Lire c'est se fabriquer un petit trésor personnel de souvenirs et d'émotions, un trésor qui ne ressemblera à celui de personne et que, cependant, nous pourrons partager avec les autres." p.27

C'est jolie et bien dit n'est-ce pas !!  Alors voici ce petit roman jeunesse à saveur historique et musicale je vous l'offre ce matin comme un petit trésor à mettre au jardin de vos lectures !!  

Une lecture qui m'a ébranlée.... touchée..... moi qui aime tant Mozart.  Je l'écoute ce matin avec une touche de respect encore plus grande grâce à cette belle lecture ..... la musique  a toujours fait partie de ma vie .... peinture, mots, notes  .... pourraient résumer en gros mes passions dans la vie avec la nature bien sûre !! 

 Mais j'ai longtemps mis la musique de côté par manque de temps ou de confiance ??  Je joue de trois instruments de musique mais très peu le savent dans mon entourage .... c'est que je suis une grande timide musicale.... j'ai joué toute mon enfance du plus belle instrument de musique au monde pour moi .... le piano .... je jouais seulement pour ma maman qui devait m''écouter du haut de la maison surtout pas tout près de moi  .... et pour mon papa de qui me vient ce goût pour la musique en général  et pour la musique classique qu'il m'a appris à aimer ..... mon piano à déménagé quelques années après moi mais  trône toujours ici dans notre salle de séjour .... malgré qu'il soit passablement empoussiéré avec les années .... j'ai longtemps joué de la flûte à bec également avec laquel j'ai même déjà participé à un récital ..... où j'ai bien faillis m'évanouir de trac d'ailleurs ..... et j'ai également une superbe flûte traversière qui dort dans mes tiroirs .....  Je ne joue plus ...... il ni a aucun terrible secret qui entoure ce temps d'arrêt musical dans ma vie ... comme dans ce roman de Michael Morpurgo!! .... simplement que la musique est plus présente maintenant dans ma vie via l'écoute de  cd ou de mon ipod ....

Mais en lisant ce récit  .... combiné à une charmante anecdote d'une amie  ..... ont fait se produire un petit déclic en moi ..... le goût de me remettre à la musique....mais seulement pour moi .... de jouer pour moi pour mon plaisir quand la maison est déserte  .... j'ai beaucoup plus de temps maintenant ....avec les enfants tous trois à l'école  ...... vais-je m'y remettre ?  ... je ne sais pas ?  la lecture, les mots, les livres, la bibliothèque occupe presque tout mon temps ..... mais la petite étincelle est bien là ..... ravivée ..... !!

L'anecdote de ma chère et précieuse amie étant qu'elle a un jour  eu droit à un magnifique récital de piano .... tout en prenant lentement  une marche sur la rue ..... d'une dame qui jouait pour elle comme ça tout simplement pour son plaisir.... mais  les fenêtres de sa jolie maison ouvertes sur la rue .... aux oreilles des passants ...... maintenant cette amie  joue pour elle avec joie tout simplement ... les fenêtres ouvertes sur la rue elle aussi .....  j'ai trouvé l'idée vraiment belle ..... de  jouer ainsi pour soi et d'être parfois entendu par une personne inconnue mais pour qui notre musique  souvent arrive juste à point dans la vie de cette personne .....

Cette anecdote m'a rappelé une tranche de vie musicale que j'ai vécu il y a bien longtemps quand j'habitais Québec pour mes études ... je louais un simple petit logement au sous-sol chez deux charmantes vieilles dames très âgées dont l'une d'elle jouait du piano pour son plaisir quand elle se savait seule toutes les après-midi ....quand sa soeur sortait aux commissions .... ce qu'elle ne savait pas c'est que je rédigeais tranquillement mes notes de cours tout en me délectant de sa musique et en savourant ces notes de bonheur jouées juste pour elle .... mais qui me ravissait également !!

Alors oui je crois que je vais m'y remettre ..... tranquillement ...... et dépoussiérer mes notes .... pour mon propre plaisir.... et qui sait pour le bien des âmes esseulées marchant au hasard de ma rue ....

Et vous appréciez-vous la musique ??  Aimez vous les livres pour la détente, l'émotion, le suspens ?  Et vous qui  aimez tant la lecture tout comme moi....vous lisez pour quelle  raison ??  Me voici bien curieuse en ce lundi matin .... le soleil doit y être pour quelque chose !!

Bonne Lecture à vous  !!

carnetcoupdecoeur